Aides à la garde d’enfants : une hausse en vue grâce à la baisse des impôts ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La baisse d’impôt va-t-elle augmenter les aides à la garde d’enfants ? On vous donne tous les détails dans cet article.

Les aides à la garde d’enfants sont vraiment d’une grande importance pour la plupart des parents. Voilà pourquoi, cette mission parlementaire composée de 10 députés tente de faire augmenter cet appui financier.

C’est une hausse qui figure parmi les mesures estimées pour mettre en œuvre la promesse présidentielle d’une baisse d’impôts de 2 milliards d’euros.

Les citoyens français attendent particulièrement la mesure qui est associée à la hausse du crédit d’impôt accordé aux parents qui font garder leurs petits. Mais face à cette situation économique difficile, est-ce que cette diminution est-elle toujours envisageable ?

10 milliards d’euros d’économies

L’activité économique de la France a chuté après la crise sanitaire, le conflit à l’Est et les problèmes en Moyen-Orient. L’Etat a confirmé que la croissance ne va pas se faire en 2024. Le ministre de l’Economie a même corrigé la prévision officielle qui était de 1,4% à 1%.

Face à cette situation, Bercy a réagi sans attendre. En effet, Bruno Le Maire a indiqué un plan d’économies de 10 milliards d’euros qui va concerner plusieurs dispositifs dont les aides à la garde d’enfants. Il y a également la baisse d’impôt de 2 milliards d’euros promise par Emmanuel Macron.

Le dimanche 18 février, voici l’annonce du ministre de l’Économie sur le plateau de TF1 : « Nous maintiendrons la baisse d’impôt qui va vers tous ceux qui travaillent. Elle a été promise par le président de la République, rappelée par le Premier ministre. »

Cependant, on ne connaît pas encore les détails de cette baisse d’impôt. Sous quelle forme elle va se présenter et qui sont les concernés ? Cependant, on peut dire que la mission parlementaire formée de 10 députés prévoit de réévaluer les aides à la garde d’enfants.

Augmenter les aides à la garde d’enfants ?

La mission parlementaire examine en ce moment des propositions de baisse d’impôt pour les ménages. Ces projets vont être remis au gouvernement avant la fin du premier semestre 2024. Ces propositions visent à favoriser la reprise d’activité ainsi que la natalité.

Parmi les aides envisagées, la proposition se focalise sur l’amélioration du crédit d’impôt pour la garde d’enfants. En effet, ce dernier se présente comme un obstacle à l’emploi pour beaucoup de parents.

Si le plafond des dépenses pour les enfants de moins de 6 ans est actuellement à 3 500 euros par enfant, cela peut connaître à nouveau une augmentation.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.