3 000 euros de salaire et aucun diplôme requis : le Sénat diffuse une offre d’emploi « insolite »

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Le Sénat vient de publier une offre d’emploi on ne peut plus insolite. La haute chambre propose un poste de « surveillant au Jardin du Luxembourg » à Paris. Rémunéré à près de 3 000 euros nets par mois, ce travail ne demande aucun diplôme !

Dans la catégorie « travail » des petites annonces, vous allez peut-être tomber sur une offre d’emploi exceptionnelle. En effet, cet appel à candidatures initié par le Sénat offre un poste à temps plein très avantageux dans la fonction publique.

Pour le futur candidat, ce fameux poste est la surveillance d’un lieu privilégié de la ville de Paris qui est le Jardin du Luxembourg, dans le 6e arrondissement.

Les tâches principales du surveillant ? Venir en aide aux visiteurs, faire respecter le règlement et préserver le bon état du lieu d’une surface de 26 hectares qui a déjà accueilli près de 6,2 millions de promeneurs en 2022. Le surveillant est tenu de mettre un uniforme. Il a également le pouvoir de faire des procès-verbaux en cas d’infraction.

Cette offre d’emploi est vraiment spécifique à cause du salaire qu’on propose. D’après le Figaro, la chambre haute du Parlement propose un poste ayant un salaire net mensuel de 3 000 euros incluant les indemnités.

C’est une proposition assez étonnante. Et pourquoi ? Cette rémunération est au-dessus du salaire moyen proposé au sein de la fonction publique d’Etat. En 2020, il était à 2 639 euros nets par mois en temps plein.

Un poste qui demande une maîtrise de soi

Ce travail s’adresse à beaucoup de candidats car il n’y aucun diplôme requis pour pouvoir y postuler. Cependant, le seul point exigé est d’avoir passé « trois années de services militaires actifs, de services actifs comme sapeur-pompier ou d’exercice professionnel dans des fonctions de surveillance, de sécurité ou de secours aux personnes ».

A part cette exigence, le Sénat demande un candidat qui a le « sens du service », qui est capable de « discernement » et de « maîtrise de soi ». Le futur surveillant devra également « faire preuve d’autorité » et « rendre des comptes à la hiérarchie ».

Pour être le futur surveillant du Jardin du Luxembourg, le sénat va organiser un concours. Les inscriptions se termineront le 26 janvier prochain.

Pour les candidats retenus, ils devront faire des épreuves d’admissibilité le 29 février. Puis des épreuves d’admission dans la semaine du 15 au 22 avril.

La prise de poste se fera à l’été 2024 en tant qu’un travailleur avec un « statut de fonctionnaire du Sénat, donc un statut de droit public, à durée indéterminée, avec un an de stage probatoire ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.