11 millions de Français détendeurs de ce livret d’épargne vont voir leurs revenus en baisse

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Près de 19 millions de foyers peuvent souscrire à ce livret d’épargne très rentable. Toutefois, les bénéfices qu’ils gagnent risquent de chuter considérablement.

Les livrets d’épargne réglementée commencent à ne plus attirer les épargnants à cause du ralentissement progressif de l’inflation.

Cependant, durant les deux dernières années, les taux des produits d’épargne comme le Livret A ou le Livret d’Épargne Populaire (LEP) ont connu une hausse de taille sous l’effet de l’augmentation des prix. Raison pour laquelle le LEP est devenu un produit qui a séduit de nombreux Français.

Actuellement, 11 millions de Français sont propriétaires de ce livret s’ils étaient 7 millions en 2021. Cet envol du LEP est dû notamment à l’augmentation significative de son taux d’intérêt.

Il a dépassé les 6 % en 2023 alors que le niveau de l’inflation sur la même année était à 5 %, selon l’Insee.

Le principe du LEP est simple : il propose un taux d’intérêt plus élevé que l’inflation. Ce qui signifie qu’il ne fait pas perdre d’argent aux épargnants même face à une situation de hausse générale des prix.

LEP : un taux d’intérêt qui risque de baisser

Comme tous les autres livrets d’épargne réglementée, le taux d’intérêt du LEP connaît également une révision en février et en août. Cela se fait suivant le niveau de l’inflation en vigueur.

Mais comme l’inflation est en baisse en ce mois de juin 2024, le taux du LEP va peut-être suivre le cours des choses. Théoriquement, il est possible de voir le taux du LEP qui chutera jusqu’à 3 % au 1er août prochain. Un taux divisé par deux en comparaison au taux de 2023.

Toutefois, le gouvernement garantit que le LEP reste un produit qui attire les Français. En février dernier, le taux de ce livret devait diminuer jusqu’à 4,4 % mais l’Etat l’a rehaussé à 5 %.

Selon cette réglementation fixée par arrêté, le taux minimal du LEP doit dépasser au moins 0,5 point au taux d’intérêt du livret A. Ce qui veut dire que le taux du LEP devrait être fixé à 3,5 % à partir du 1er août.

A titre d’exemple, le montant 1 000 euros sur un LEP peut conduire à un gain de 50 euros sur une année. Si l’épargnant possède 5 800 euros sur son LEP, il peut gagner 290 euros en un an.

Cependant, à un taux à 3,5 %, le LEP ne rapporte que 35 euros de gain pour 1 000 euros d’épargne. Un emplacement de 5 800 euros ne génère qu’un gain de 203 euros, contre 290 euros auparavant.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.