Aller au contenu principal

Menu secondaire (Potrail)

Sans Adieu, paysans, monde paysan

Dimanche 5 Novembre, à 11h

Les Dimanches du Documentaire : Sans Adieu

C'est un superbe documentaire qui vous est proposé DIMANCHE 5 NOVEMBRE, à 11h : SANS ADIEU, de Christophe Agou (1969-2015).

Séance suivie d'une rencontre avec Virginie Danglades, monteuse du film et proche collaboratrice du réalisateur

Dans sa ferme du Forez, à l'est du Massif Central, Claudette, 75 ans, se bat pour rester digne face à une société qui n'a plus grand-chose à faire d'elle, et dont elle a du mal à accepter et à suivre l'évolution. Le monde moderne avale chaque jour un peu plus ses terres, ses bêtes et celles de ses voisins. Comme elle, Jean, Christiane, Jean-Clément, Raymond, Mathilde et tous les autres résistent et luttent au quotidien pour préserver leurs biens... leur vie. 

Le réalisateur / photographe Christophe Agou est allé filmer le quotidien de petits paysans isolés dans le Forez, la campagne de son enfance. Malade, le cinéaste n'a pas pu achever la post-production de son film ; il est malheureusement décédé en septembre 2015 à l'âge de 45 ans.

"Christophe Agou voulait donner la parole à ceux à qui on ne la donne jamais, ceux que les institutions et les pouvoirs divers ont laissé tomber, ceux que l’on a sacrifiés au nom de la modernité, de la rentabilité et de la consommation. On s’interroge souvent sur le sous-prolétariat urbain mais très peu sur ceux qui souffrent en silence en milieu rural. Christophe a fait le choix de filmer l’humanité qui émane de ces êtres qui n’intéressent personne et qui, pourtant, ont beaucoup à nous apprendre, ne serait-ce parce qu’ils nous renvoient à ce monde perdu au fond de nous-mêmes. J’y vois personnellement un hymne à la résistance car ses gens se battent avec coeur", explique le producteur Pierre Vinour.

« Sans adieu », la chronique truculente d’une fin de carrière paysanne
Le Monde

Avec "Sans adieu", Christophe Agou fait l'éloge poignant d'un monde paysan qui s'éteint.
Telerama

Ce film n’est pas un tombeau, et on aurait tort de n’y voir que la déploration d’un monde qui meurt, il est au contraire la pure célébration du mystère de son existence. Libération

Tarif Unique : 6€ (+carte abo & UGC illim.)

ESCURIAL

11 boulevard du Port Royal - 75013 Paris
  • Sans Adieu
    Documentaire

    Sans Adieu

    • 11:00
      VO